Sep 262013
 
Images tirés du documentaire "Orphelins du Tibet" (passé sur Arte.fr le 26/09/2013)

Images tirés du documentaire « Orphelins du Tibet » (passé sur Arte.fr le 26/09/2013)

 

(Documentaire Arte.fr gratuit 7 jours)

 

Résumé personnel et rapide :
L’éducation en Inde des enfants tibétains qui franchissent les montagnes. Parfois à 5 ans.
Ils sont dit « orphelins » car poussés par leurs familles à quitter le Tibet pour rejoindre l’Inde et les écoles tibétaines en exil.
Jusqu’au moment – jusqu’à l’espoir – d’essaimer dans le monde pour y trouver un travail et y affirmer – probablement tant bien que mal – une identité. Ou bien seulement avec l’espoir d’empêcher la lente extinction d’une culture.

Quelques relevés :

  • [A l’arrivé en Inde, ] « certains ont perdus des doigts ou des orteils à cause du froid »
  • A 10’10, un enfant « orphelin » :

Le daili lama répète que les chinois ne sont pas nos ennemis. C’est leur gouvernement qui est responsable et qui veut détruire notre pays. Il ne veut pas admettre que les 2 pays sont distincts.

Avez-vous remarqué à quel point nous autres généralisons sans cesse sur tout domaine confondu ? Sans nous en rendre compte, voir, lorsqu’on s’en rend compte, sans revenir sur notre erreur pour la pointer du doigt ?

  • A 30′, quelques secondes de vidéo où soldats coursent, frappent moines ou citoyens.

Vidéo :
http://www.arte.tv/guide/fr/040844-000/les-orphelins-du-tibet?autoplay=1

Au sujet du documentaire :

jeudi 26 septembre à 9h50 (43 min)

À la rencontre d’enfants tibétains qui ont traversé les frontières au péril de leur vie pour rejoindre une école créée en Inde par le gouvernement en exil. Un nouvel espoir pour une culture menacée ?

Chaque année, de nombreux enfants tibétains fuient leur terre natale pour tenter de rejoindre des écoles créées en Inde par le gouvernement tibétain en exil. Confiés à des passeurs, ils risquent leur vie en traversant clandestinement les frontières et en marchant pendant près d’un mois à travers la chaîne himalayenne. La réalisatrice s’est rendue dans l’école tibétaine de Mussorie, dans le nord de l’Inde, qui recueille près de 2 400 enfants. Et ayant laissé derrière eux leur enfance et leur famille, ils sont maintenant considérés comme des orphelins. Parmi eux, Sonam, 9 ans, et Dholma, 6 ans, qui viennent tout juste d’arriver à l’école. Là, ils recevront une éducation tibétaine et pourront découvrir l’histoire de leur peuple et de leur pays… Pourront-ils ainsi préserver et transmettre une culture menacée de s’éteindre ?

 

 

 

 Posted by at 22 h 15 min
Sep 172013
 

 L’extraction du gaz de schiste impose des détériorations à plusieurs niveaux. Qu’en est-il à la surface du sol ? Quelques images.

 

Objet :

L’homme « standard » n’a la connaissance des détériorations que par ses faibles et peu nombreux sens. La vue est le principal sens. C’est pour cela qu’il me semble important d’avoir une banque d’images à disposition, pour visuellement « se faire une idée ».

 

Rigueur scientifique et gros sous : à votre avis, qui l’emporte ?

Effectivement, l’homme « standard » n’a pas de capteurs électroniques. Contrairement aux grosses sociétés qui peuvent 1) choisir un type de capteur plutôt qu’un autre, 2) les disposer au bon vouloir, 3) les programmer avec l’algorithme qui fournira les courbes les plus avantageuses, 4) éliminer ou ré-itérer l’ensemble des ces actions jusqu’à obtenir le « meilleur » rapport. Une fois ce « meilleur » rapport effectué, une fois l’étude « scientifique » éclairé sous le jour le plus avantageux, les décideurs politiques n’ont plus qu’à accepter (sinon ils seront taxé d' »écologiste terroriste » ou de formes davantage politiquement corrects du type « écologistes non raisonnables » (ex. avec l’article (1) ; le chant lexical imposé médiatiquement a changé, mais l’objectif de l’utilisation de ces expressions a-t-il changé ?)

L’organisme qui effectue sa « pseudo étude scientifique » a évidemment un parti pris ; il n’est pas indépendant ; il a un objectif de rentabilité ; il a donc forcément pour objectif d’éclairer une situation sous un angle politique et non pas sous un angle rigoureusement scientifique et indépendant. Bref, la science comme l’économie, outil d’une décision à imposer, décision liée aux gros sous.

 

Quelques paysages mités, maillés (j’aimerais en compulser d’autres car on les imagine bien dans des campagnes habités françaises) :

Aller voir ici : http://gazdeschiste.valleraugue-aigoual.over-blog.fr/categorie-11848028.html

MitageGazDeSchiste0

MitageGazDeSchiste1

 

 

 

MitageGazDeSchiste3

Réflexions sur le paysage malmené :

http://www.liberation.fr/terre/2013/06/11/un-paysage-fracture_910078

 

Pour compléter cet article :

Trouver des coordonnées GPS, adresses des sites d’extractions américains, canadien, chinois et les rechercher sur google map.

 

Références :

(1) Le JDD – 10/07/2013 – « Montebourg croit au « gaz de schiste écologique » »

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Montebourg-croit-au-gaz-de-schiste-ecologique-618449

 Posted by at 4 h 48 min