Oct 292013
 

Objectif :
Trouver les chiffres de Pôle Emploi et visualiser quelques courbes.

A retenir :
– 60 millions de français
Composé de :
– 24 millions d’emplois salariés (insee-2012)
– 2,5 millions d’emplois non salariés (insee-2012)
– 13,5 millions de jeunes de moins de 17 ans (Insee-2006)
– 5 millions inscrits à l’insee (ABCDE)
Total = 24 + 2,5 + 13,5 + 5 = 45 millions

=>Où sont les 15 millions d’adultes manquants ? (=60-45)

Méthode :

Remarque 30/12/2013 : à ce jour, les url ne sont plus valides. Il faudrait les modifier…

– allons à la page Pôle Emploi fournissant les
« Les séries mensuelles nationales sur les demandeurs d’emploi inscrits et les offres collectées par Pôle emploi »
– téléchargeons et ouvrons le classeur intitulé « Séries mensuelles nationales brutes par âge détaillé »
Ce classeur indique des séries de chiffres mensuelles pour chaque catégorie (A, B, C, D, E) ainsi que la somme des A+B+C et A+B+C+D+E.
Les demandeurs d’emploi :
A+B+C : tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi
D+E : non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi

Pour se donner une idée, via le tableur, créons simplement :

Valeurs mensuelles sur [01/1996;08/2013], ABCDE :
PoleEmploi-Demandeurs-199601-201308

Valeurs mensuelles sur [2012;2013], ABCDE :
Représente-t-elle un cycle sur la dernière période montante ?
PoleEmploi-Demandeurs-201201-201308
Valeurs annuelles sur [1996;2013], ABCDE :
PoleEmploi-Demandeurs-Annuel-1996-201308-b

Valeurs annuelles sur [08/2009;08/2013], ABCDE :
PoleEmploi-Demandeurs-Annuel-2009-201308-b

Détail des catégories de demandeurs d’emploi :

– A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ;
– B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (i.e. de 78 heures ou moins au cours du mois) ;
– C : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (i.e. de plus de 78 heures au cours du mois) ;
– D : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi (en raison d’un stage, d’une formation, d’une maladie…), sans emploi ;
– E : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, en emploi (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés).

 Posted by at 20 h 29 min
Oct 272013
 

Voilà quelques « mèmes internet », ces photo détournées, artistiques pour certaines, qui partent d’une vraie photo avec un sens 1er pour aboutir à une photo similaire mais un autre sens…

20131027-Memes-LaFranceForte

Définitions :

un « mème » est un élément d’une culture ou d’un ensemble de comportements qui se transmet d’un individu à l’autre par imitation ou par un quelconque autre moyen non-génétique

(http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A8me_%28internet%29)

Un mème (de l’anglais meme ; calqué sur gène, sans rapport et à ne pas confondre avec le français même) est un élément culturel reconnaissable répliqué et transmis par l’imitation du comportement d’un individu par d’autres individus.

(http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A8me)

 Posted by at 14 h 56 min
Oct 272013
 

Discussion autour du film « La bataille de Solférino ».
Entre :
– Serge Moati
Laetitia Dosch : actrice
– Arthur Harari : acteur

On y parle rapidement de la foule et des « sentiments » (*) :
– « collage » des sentiments d’un couple dans les sentiments d’une foule
– effet d’entraînement des sentiments d’une foule sur soi-même
– ritualisation de la politique
– émotions auto-suscités par chacun

(*) quel est la « réalité » d’un sentiment alors qu’il peut provenir d’un rituel extérieur à soi, être impliqué par d’autres ou être suscité par soi-même pour « être » (semble-t-il) dans le groupe, dans le rituel. Sentiment fulgurant qui n’est plus qu’histoire quelques minutes après.

Source : plage [41’07 ; fin]
Ici : http://www.lcp.fr/emissions/politiques/vod/152207-michel-rocard-ancien-premier-ministre

Quelques extraits :

A 50’35, vidéo de la foule en délire, point de vue plongeant =>
– visualisation de cette onde de joie, onde physique
– SM [à 53 »] : « Le plan où la foule exulte : là il y a une vraie émotion. Après ça retombe comme un soufflet. Ca tombe très vite. Y a un moment d’exaltation, d’apnée […] et puis [très rapidement], c’est déjà fait, c’est déjà de l’histoire ! »

A 51’00 :
– SM : « Pensez-vous que la politique, comme nous le dit Justine Triet, a perdu de son sens au profit d’un rituel médiatique ? […] »
– LD : « [A Rennes] j’ai vu le passage de pouvoir, le passage de flambeau entre Royale et Hollande. Et c’est vrai que tout est tellement organisé que [j’ai ressenti] le fait d’assister à un rituel totalement factice et vachement dans le culte de la personnalité. Il y avait même des militants qui m’ont dit : c’est pas un fonctionnement d’homme de gauche de faire ça ! […] Ca ma semblé être quelque chose dénué de fond et toujours dans la forme. [Ca ma semblé formel oui. Tout paraît un peu confit oui] »
– AH : « Je crois que les gens vivent vraiment quelque-chose. Après il y a une dimension spectaculaire et ritualisée qui prend énormément de place. Même les émotions, on a l’impression qu’elles sont auto-suscités. Pour autant dire que la politique n’est plus que ça, je ne pense pas que ce soit le propos de Justine. Le propos de Justine c’est d’essayer d’enregistrer des rituels. Le rituel d’un couple, le rituel d’une séparation, le rituel des retrouvailles avec les enfants, le rituel d’une scène de ménage »

Divers :
– un extrait dans la foule : http://www.bing.com/videos/search?q=Laetitia+Dosch&FORM=HDRSC3#view=detail&mid=267E383C2507E1B17E85267E383C2507E1B17E85
– le film (sortie:18/09/2013;réalisatrice:Justine Triet) : http://www.commeaucinema.com/bandes-annonces/la-bataille-de-solferino,289450-video-26058

 Posted by at 12 h 28 min
Oct 252013
 
Mise en lumière sur quelques illusion dans le domaine de la présentation économique.

Article de Jean Gadrey et Mathias Reymond
http://www.acrimed.org/article4170.html

J’en retiens :
– « on avance une hypothèse, on rassemble des données, et on parvient soit à la validation de l’hypothèse, soit à une indétermination — auquel cas la réflexion doit être affinée »
– « à partir d’une idée préconçue, et à organiser les données de façon à en suggérer la confirmation par les « faits » »
– ex d’illusion : « les pays qui ont le moins dépensé sont ceux qui s’en sortent le mieux »
– indice de détection d’une illusion : dont l’un des adverbes préférés est « évidemment »
– ex d’illusion : « La part des salaires dans la valeur ajoutée a peu changé depuis 1950. »
– 1 indice de détection d’une illusion : savoir qu’on n’a pas de définition précise de la chose mesurée (quoi ? comment est-ce mesurée ? dans quel périmètre ? …). « il existe plusieurs façons de définir et de mesurer »
– « il suffit d’allonger ou au contraire de raccourcir l’axe vertical pour produire des impressions visuelles opposées (des variations semblant faibles ou au contraire énormes), surtout — et c’est le cas ici — quand on évite de graduer l’axe vertical pour fournir des points de repère »
– 1 indice de détection d’une illusion : se méfier des comparaisons (comparaison n’est pas raison…).
– 1 indice de détection d’une illusion (plus compliqué) : essayer de se méfier des idées réflexes qu’on ne cherche plus à analyser tellement on les a entendu. Ex : « les États-Unis ne font pas marcher la planche à billets […] car il n’y a désormais presque plus de billets et encore moins de planche… ». Pourtant le Quantitative Easing est son équivalent moderne…

Faire de la politique à partir de sondages ?…

[36’30] Au sujet du sondage :
20131025-CaVousRegarde-SondageBVA

[38’30] Jacques Sapir, économiste et directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales :

Ca veut dire 3 choses :
1 – je crainds le chomage. Donc 1ère réponse au sondage
2 – je n’y arrive pas avec l’argent que je gagne donc il faudrait que je travaille plus pour pouvoir gagner plus [le pouvoir d’achat]
3 – « Y a des gens qui eux sont protégés donc je suis jaloux par rapport à eux.
Mais ça ne dit pas plus.
On ne peut pas tirer une politique de ces sondages.
Ca représente simplement un état de la question dans la manière dont on a le ressenti de la population.

Et ce ressenti, c’est très simple, c’est :
1 – le chômage
2 – le pouvoir d’achat
3 – on regarde l’autre et on dit : « il est mieux loti ou il est plus mal loti que moi

Source : 20131025 / LCP / Ca vous regarde
http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde-le-debat/vod/152382-chomage-la-courbe-qui-defie-le-president-cvr

 Posted by at 19 h 04 min
Oct 232013
 
Objectif :
Savoir chercher les chiffres et courbes de l’INSEE.

Critique principale :
La courbe présentée n’indique pas le total des chercheurs d’emploi, mais juste une partie !
= > il va falloir, dans un autre article, se composer nos propres courbes en fonction de toutes les catégories de l’INSEE…

La banque de données de l’INSEE propose des chiffres et courbes à partir du thème :

Nombre de chômeurs, au sens du BIT


Signifie en substance :
– chômeur de plus de 15 ans
– dispo dans les 15 jours
– en recherche active ou en ayant trouvé un proche
Source : http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/chomeur-au-sens-du-bit.htm

Commençons notre recherche :
A partir d’ici : http://www.bdm.insee.fr/bdm2/choixCriteres.action?codeGroupe=688

Choisissons :
– Nombre de chômeurs et taux de chômage, au sens du BIT
– France métropolitaine (avec les DOM ne fournit rien…)
– Sexe : ensemble
– Tranche d’âge : ensemble
– Valider

Cochons (groin-groin…) uniquement la 2nde ligne proposée ici pour récupérer la série la plus large :
Insee-Chomage-choix-1
Puis cliquons « OK ».

Nous obtenons le tableau de valeurs suivant :
Insee-Chomage-2

Demandons le graphique lié, en cliquant « Graphique » (étonnement…). Ce qui fournit (avec mes commentaires) :
Insee-Chomage-3b

Pourquoi les chiffres du « chômage » sont-ils encore plus élevés ?

– parce qu’il faudrait ajouter les DOM (Départements d’Outre Mer)
– parce qu’il faudrait ajouter les catégories D et E qui sont des « demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi »
Ce qui donne selon Pôle Emploi, février 2013 :
– A, B, C dont DOM : 4 997 600 (+9,8 % en 1 an !)
– D, E : 612 400 en France métropolitaine
= > total > 5,5 millions sur 28,5 millions d’actif !
Près de 1 personne sur 5 sont à la recherche d’un emploi via l’INSEE
= 20% des actifs qui n’ont pas l’air « très heureux » de leur job actuel !… (personnellement, moins je passe du temps à chercher un job, moins j’ai de stress et plus j’ai de temps pour des choses intéressantes…)

Source : http://travail-emploi.gouv.fr/etudes-recherches-statistiques-de,76/etudes-et-recherches,77/publications-dares,98/dares-analyses-dares-indicateurs,102/2013-021-demandeurs-d-emploi,16086.html

Catégorie des demandeurs d’emploi :

– A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ;
– B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (i.e. de 78 heures ou moins au cours du mois) ;
– C : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (i.e. de plus de 78 heures au cours du mois) ;
– D : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi (en raison d’un stage, d’une formation, d’une maladie…), sans emploi ;
– E : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, en emploi (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés).

Source 1 : http://travail-emploi.gouv.fr/etudes-recherche-statistiques-de,76/statistiques,78/chomage,79/les-mots-du-chomage,1413/les-demandeurs-d-emploi-inscrits-a,9576.html#Categories

Source 2 (population active en 2012) :http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATnon03176

Divers :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%B4mage_en_France

Chiffres mensuelles sur les catégories de l’INSEE :
http://travail-emploi.gouv.fr/etudes-recherches-statistiques-de,76/statistiques,78/chomage,79/les-series-statistiques,265/les-series-mensuelles-nationales,14871.html

 Posted by at 22 h 11 min
Oct 132013
 

Représentations de la croissance.

2 manières de la représenter : en valeur ou en volume

L’intérêt du calcul « en volume » est que ça permet de visualiser la tendance en « monnaie constante » ; c’est à dire sans tenir compte de l’inflation (qui perturbe la réalité tangible).

2 manières ici pour la présenter : par année ou par décennie

Croissance annuelle en volume

Croissance annuelle en volume

La représentation par année permet de voir l’évolution annuelle.
Ce mouvement désordonné montre que la croissance peut revenir d’une année sur l’autre.
Oui mais pour combien de temps ?

Dans la représentation décennale, il n’y a aucun mouvement brownien. Ce qui permet d’aller à l’essentiel et de comprendre la tendance historique.

La croissance décennale en volume

La croissance décennale en volume

D’où : doit-on vraiment se réjouir d’un retour potentiel de la croissance l’année prochaine alors que les problématiques historiques (économiques, sociales et environnementales) n’ont pas changé ?
Personnellement j’en doute. Et vous ?

Bien que la croissance a la capacité d’augmenter certaines années, la tendance semble clair : elle ne historiquement aucune impression d’avoir envie de revenir !
Ce qui me confirme l’idiotie probable de vouloir « mettre le paquet » pour que cette croissance « revienne » l’année prochaine (ou l’année d’après). Ca changera quoi ?
Dommage que « certains » s’y entête :
1) ça leur sera d’autant plus difficile de changer de point vue salvateur (ça leur sera peut-être impossible : quel politicien accepterait d’indiquer qu’ils se soit trompé ?)
2) et le choc sera d’autant plus fort pour tous
Tristesse de voir que les décideurs ne savent pas « ou ne veulent pas » poser le juste diagnostic…
Le maladie progressera donc, et sans entraves.

La croissance en volume :

La croissance désigne l’évolution annuelle, exprimée en pourcentage, du P.I.B. (Produit intérieur brut) ou du P.N.B. (Produit national brut). Pour éviter le problème dû à l’augmentation des prix, la croissance est calculée en « monnaie constante » (hors inflation), le P.I.B. étant corrigé de l’augmentation de l’indice des prix. Ceci permet de calculer une croissance en volume.

Source : http://www.toupie.org/Dictionnaire/Croissance.htm

Méthode de création du diagramme :
– récupérer les valeurs de l’INSEE, qui traitent du PIB (ici)
– calculer par décennie (différences minimes en fonction des bornes choisies)
– faire un diagramme sous tableur

Divers :
Représentation sur wikipedia (fichier « Trente Glorieuses ») : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Croissance_%C3%A9conomie_francaise.png

Petite précision :
Je ne suis pas économiste du tout du tout…

[18/12/2013] Exemple d’appréhension de la courbe de la croissance
http://www.youtube.com/watch?v=tbAR2z-VAk8

 Posted by at 14 h 53 min
Oct 132013
 

Interview de Susan George / Université d’été de l’association à Nîmes fin juillet 2013.
Ici : http://www.attac.tv/fr/2013/10/18646

Ce sujet me fait penser à :
la fameuse « liberté d’entreprise » des nos amis ultra-libéraux
la notion de « pervers narcissique » qu’il faudrait intégrer à la notion de « personnes morales »

Que c’est beau la liberté ! On en pleurerait de bonheur !…
Quoique…
En langage ultra-libéral, la liberté est fonction de l’argent et du pouvoir ; le pouvoir n’étant que le résultat de l’utilisation efficace de l’argent.
Un beau sujet pour la mettre aux peuple, la liberté non ? (oups…).

L’ultra-libéralisme : un beau système !

Toute la préparation transatlantique du partenariat commerce et investissement […] a été préparé de longue main par les lobbies de part et autre de l’atlantique et est fait uniquement d’entreprises trans-nationales.
Les PME/ PMI ne sont qu’à peine représentés. Or 90% à 95% de l’emploi sont fournis par les PME/ PMI

Etonnant non ? Bein bien sûr que non : on connaît la puissance des lobbies ainsi que les politiciens peureux ou en conflit d’intérêt avec ces lobbies (non non, ça n’est pas un gros mot : on peut en parler. Voir la non-transparence du lobbying parlementaire français ou européen par exemple ; sans parler des chaises musicales bien connues entre salariés de sociétés privées et d’administrations).

On veut fusionner les règlements des Etats Unis avec ceux européens.
Comme il y a un règlement extrèmement léger aux USA, pour ne pas dire plus, […] l’europe doit avoir un projet similaire.
Ca veut dire que la règlementation sur la protection du consommateur, sur les OGM, sur le boeuf aux hormones [, environnement, gaz de schiste, etc…] seront remis en cause.
[…]
Mario Draghi lui même a dit dans le Wall Street journal : « Le modèle social européen est obsolète »

La mise à mort (planifiée ?) du modèle social : http://www.les-crises.fr/modele-social-draghi/

La croissance de ce projet, l’acceptation en Europe, moi j’appelle ça la montée de l’autorité illégitime.

Ok. Moi j’appelle ça le retour des dictateurs. Ce terme de dictateur n’est pas tout à fait correct à mon avis. Il paraît trop cerné et bien trop doux concernant nos dictateurs libéraux.
Je m’explique. Contrairement à un « dictateur traditionnel », les dictateurs libéraux n’ont ni visage, ni responsabilité humaine, ni fatigue, une durée de vie qui dépasse l’entendement,plein de tentacules dans tous les pays, plein d’enfants, etc… Qui pilote vraiment ? Très sournois tout ça non ?
Je compare les dictateurs libéraux a des « personnes morales perverses narcissiques ». Les personnes les plus dangereuses pour la vie humaine. Je serais ravis qu’un psychologue connaissant un peu les problématiques économiques prenne le sujet…

Personnes physiques / personnes morales et perversion narcissique :
Depuis quelques années, nous commençons à peine à connaître et à savoir un peu se défendre contre les « personnes physiques perverses narcissiques ».
Par contre concernant les « personnes morales perverses narcissiques »… longues vie à elles !

Une définition du Pervers Narcissique :

Sujet agissant comme un prédateur en substituant le besoin d’être obéi au désir d’être aimé ; il peut aller jusqu’à détruire l’identité de sa proie par la manipulation mentale ou le harcèlement moral.

Le texte suivant traite de personnes physiques. Mais comment ne pas penser à des personnes morales. Ca colle bien non ?

très vite, à leur contact, un malaise s’installe. Et leurs victimes entrent dans une spirale infernale de culpabilisation et de dévalorisation. Véritables dangers pour notre intégrité physique et mentale, les manipulateurs sont des personnalités narcissiques qui représentent, selon Isabelle Nazare-Aga, auteure des Manipulateurs sont parmi nous (éditions de l’Homme, 1997), 2 à 3% de la population. Nous sommes donc tous amenés à croiser un jour, si ce n’est pas déjà fait, une personne atteinte de cette pathologie. « Souvent, j’entends dire qu’après tout, nous sommes tous un peu manipulateurs. Non, de la même façon que l’on ne peut pas dire que nous sommes tous des menteurs ou des schizophrènes. Il y a une grande différence entre faire de la manipulation de temps en temps et être manipulateur. » La raison d’être de ces derniers ? « Se rendre valables en nous écrasant pour se sentir supérieurs. Ils sont comme des virus. Ils distillent le mal auprès de plusieurs victimes à la fois – leur époux(se), leurs enfants, le boulanger…- Vous n’êtes qu’un pion sur lequel ils s’appuient pour se valoriser ».

Issu de http://www.psychologies.com/Moi/Problemes-psy/Troubles-Maladies-psy/Articles-et-Dossiers/Manipulateurs-pervers-narcissiques-qui-sont-ils

Culpabilisation et dévalorisation / quelques exemples rapides :
– ce sont les peuples qui ont fait la dette !
– les 35h empêchent de refaire partir la croissance !
– le coût de chômeurs qui ne veulent pas travailler et qu’il faut indemniser !
– l’état providence français coûteux contrairement au « modèle allemand » responsable !
– le peuple de peut pas donner son opinion !
– le coût du travail, donc les salariés, plombe notre compétitivité !
– le modèle social européen est obsolète [c’est lui qui plombe l’économie] !
Je sens bien que le difficulté est de savoir qui dit ça ? Les multinationales ne s’expriment pas ! Mais certaines personnes physiques s’expriment pour elle, sans que cela soit clair. C’est donc beaucoup plus diffus, beaucoup plus obscur, beaucoup plus sournois… L’Etre semble invisible et semble ne laisser aucune certitudes, aucune prise sur ses pensées profondes et sur ses agissements dans l’ombre.

 Posted by at 2 h 27 min
Oct 092013
 

Documentaires sur France 3.
Quelques paroles de-ci, de-là… (avec 2 ou 3 commentaires personnels quand même !)
Et en prime (en fin d’article) la carte pour savoir où est la centrale/ réserve nucléaire la plus proche de chez toi : fais-toi plaisir ! 🙂

2031009-NucleaireExceptionFrancaise

Il n’y a aucun problème de sécurité en France, vraiment aucun !

Alain Madelin
Ministre de l’industrie, à la période de Tchernobyl (à 46’39. Je recommande c’est assez drôle avec le recul)
On en rit, mais c’est le même discours aujourd’hui non ?
Sauf que, aujourd’hui, tout est sous contrôle de la science française qui a fait un grand pas en avant, comme la sécurité :
L’information est sûre, vérifiée et nous sommes au courant des réalités ! :o)

Tchernobyl n’est pas un accident nucléaire, c’est un accident soviétique !

Crise à la centrale de blayais, 40 km de bordeaux :

Une simple inondation naturelle suffit à mettre en danger une centrale »
c’est exactement ce qui va se passer 10 ans plus tard à Fukushima »
Une fois de plus, le lobby nucléaire à réponse à tout :
– Three Mile Island : c’était une erreur humaine
– Tchernobyl : un accident soviétique
– Fukushima : une catastrophe naturelle

Pour Anne Lauvergon interrogée :

[à Fukushima] je pense qu’on va éviter le catastrophe nuclaire.

Il sont forts nos directeurs/ dirigeants ! Rires. :o)

On garde l’idéologie pro-nucléaire : on la part moins de toutes les vertues, mais on renforce son caractère obligatoire, nécessaire. Et on introduit un peu l’idée qu’il faut quand même avoir un peu l’esprit de sacrifice. On va quand même pas, parce qu’il y a eu Fukushima, renoncer à cette chose extraordinaire : l’indépendance de la France, tout ce truc à la noix !

Montebourg (à 1h04 !) :

Le nucléaire est une filière, heu…, d’avenir. Notre choix d’avoir une énergie pas chère, abordable et en quantité, est un choix stratégique pour la Nation

[rires] A mon avis, c’est soit de la pure compétence, soit de la vérité dite au bas-peuple. Bravo !

[A 1h05] Démentèlement à Brennilis :

les travaux durent déjà depuis 25 ans

A Brennilis dans le Finistère, une 1ère expérience de démentèlement est en cours.
Le chantier s’est vite révélé plus compliqué que prévu car la radioactivité est partout et impose des conditions de sécurité maximales.
Il faut tout conditionner en fût étanche jusqu’au plus petit boulon.
Les travaux durent déjà depuis 25 ans.

L’exmple de Brenilis montre que ce qui devait couter 20 millions d’euro a déjà couté plus de 450 millions d’euros. Donc on n’est plus du tout dans les mêmes ordres de grandeur.

La promesse originelle du nucléaire : celle d’une électricité abondante et à bas prix est aujourd’hui contredite par les économistes.

Il est vrai que dans les comparaisons internationales, la France a un prix d’électricité très compétitif. Mais, puisque nous avons poussé l’électricité dans les grandes consommations comme le chauffage électrique et l’eau chaude sanitaire, ça veut dire que les gens consomment beaucoup plus qu’un ménage moyen par exemple en Allemagne. Donc les factures d’électricité sont beaucoup plus élevées en France que dans d’autres pays. Ce qui a conduit d’ailleurs à un phénomène de pauvreté énergétique avec 4 millions de ménages qui n’arrivent plus à payer leurs factures d’énergie. C’est ça la mesure d’un succès de la politique énergétique.

Ce prix bas, est un prix qui est économiquemetn faux.
Ca n’intègre pas le démantèlement des centrales nucléaires qu’il va bien falloir payer.
Ca n’intègre pas en totalité l’aval du site et vous savez qu’il y a tout un débat sur le véritable coût d’enfouissement des déchets radioactifs.
Et surtout ça n’intègre pas l’assurance : le nucléaire (avec du reste les OGM) sont des technologies qui ne sont pas assurés parce qu’elles ne sont pas assurables : s’il y a un Fukushima en France, c’est 700 milliards ! Comment on assure 700 milliards d’euro ? Même l’Etat français ne peut pas assurer ça ! C’est à dire que nous avons au dessus de nos têtes une épée de damoclès dont on ignore complètement ce qu’il adviendrait si nous étions confronté à un accident majeur.

Même les plus grands exploitant nucléaires, comme Excelon aux USA, a dit très clairement que le nouveau nucléaire n’est pas compétitif.

Le choix du tout nucléaire a fini par conduire la France dans une impasse. Dans les années à venir, notre électricité va couter de plus en lpus cher et nous avons pris un retard considérable sur les énergies alternatives.

On n’a pas de pétrole, mais on a des idées !

La seule idée depuis 40 ans a été le recours à l’énergie nucléaire

En prime, la carte Web du nucléaire en France, pour se faire plaisir !
Cherche la centrale nucléaire proche de chez toi (à 1000 km près tu gagnes parce que 1000 km, c’est à côté de chez toi !).
http://www.sortirdunucleaire.org/carte/

 Posted by at 20 h 32 min
Oct 052013
 

Le « land-grabbing ». Comment traduire ?

« arrachage des terres » ? « accaparement de terres » ?

 

Reportage Arte/ Yourope (gratuit 7j). Discute rapidement de :
– mise en place d’aéroports
– mise en place d’exploitation de gaz de schiste
– prise de terres agricoles par des holding (20% de rendement aux actionnaires ?)
– …

Les holding, les multinationales, les trusts ne seraient-elles pas que le simple retour des didactures ?
Non pas des dictatures d’Etat (ces régimes simplistes), mais des dictatures mondialisées, inébranlables. Chacune spécialisée dans un domaine particulier, un périmètre particulier, un expert en son domaine.
Des dictatures sans visage humain, sans responsabilité humaine. Des dictatures qui utilisent et fabriquent les lois… dans nos belles démocraties, donc de manière démocratique… Comment critiquer ?
Bref, ces dictatures subtiles, ne seraient-elles pas les didactures les plus sournoises ? Et donc les plus dangereuses, les plus globales, …, les plus fortes ?
L’idéologie néo-libérale a amoindri les Etats occidentaux : c’est une réussite.
Elle a aussi endormi les peuples : c’est une autre réussite.
Applaudissons une telle réussite. Applaudissons un objectif si parfaitement atteint !

Extrait à 18’14 :

Le land-grabbing, c’est cette opération qui consiste, pour de riches investisseurs, ou des gouvernements, à accaparer des terres avec des moyens plus ou moins légaux, pour répondre à des besoins toujours croissants de matières 1ères, tours de bureau et voix express.
On peut perdre son lopin de terre pour 1000 raisons. Mais la plus fréquente et la plus ancienne reste l’exploitation agricole à grande échelle.
Quelques chiffres :
L’agriculture est le secteur le plus touché. D’après des estimations de la banque mondiale, 30% des terres cultivables de la planète sont tombées entre les mains de holding internationales.
Les domaines agraires s’achètent généralement à bas prix. Y compris en Europe. Et surtout en Bulgarie, en Roumanie, et en Ukraine. Où l’on peut acquérir des terres arables pour une bouchée de pain.
L’industrie agricole peut y produire à très faible coût des quantités formidables de céréales ou de matière 1ère renouvelable pour les bio-carburants. Un modèle des plus lucratifs.
Certains fonds agricoles promettent un taux de rendement annuel de 20%.
Dans l’est de l’Allemagne, d’immenses domaines agraires pouvant atteindre 20.000 hectares sont exploités par des holding qui se lancent dans de grandes cultures biologiques en se faisant subventionner par l’Europe.
Ce phénomène est fatal pour les exploitations traditionnelles. En Allemagne, il pénalise avant tout les petits agriculteurs bio : ils sont 600 à baisser les bras chaque année.
Il en va de même en Espagne. Et surtout dans le sud, plus pauvre.
En Andalousie, 50% des terres cultivables appartiennent à 2% des agriculteurs.
[…]

Vidéo :
http://www.arte.tv/guide/fr/048524-017/yourope?autoplay=1

Résumé Arte :

Yourope Le « landgrabbing » : à qui appartient la terre ?
LE « LANDGRABBING » : À QUI APPARTIENT LA TERRE ? En Europe, en Afrique et en Amérique latine, des holdings agricoles accaparent de vastes étendues de terres arables, parfois grâce à des subventions publiques et malgré la résistance des paysans. Rencontre avec de jeunes Européens qui refusent que la propriété de ces terres passe entre les mains des grands groupes industriels.

En Europe, tout comme en Afrique et en Amérique latine, des holdings agricoles s’accaparent de vastes étendues de terres arables – parfois grâce à des subventions publiques et malgré la résistance des paysans.Yourope est allé à la rencontre de jeunes Européens qui refusent que la propriété de ces terres passe entre les mains des grands groupes industriels, organisant des manifestations et occupant des domaines agraires qu’ils exploitent eux-mêmes.

 Posted by at 16 h 53 min
Oct 022013
 

Evènement pénible et contre productif qui surgit au moment ou l’on aurait du s’y attendre. Peut prendre différentes formes qui, en général, font toutes mal. crise de dents, crise de couples,…

Crise financière : désignait autrefois un moment difficile pour les banquiers. Désigne désormais un moment difficile pour les clients seulement. Episode douloureux pour les sous, étendu a l’échelle mondiale, en raison du principe dit ‘du château de cartes’ et que les spécialistes prévoient juste après qu’il a eu lieu.

La crise de la fin des années 2000 a permis de redéfinir le rôle de la banque, qui était anciennement un endroit où tu donnais ton argent pour qu’on te le prête. Maintenant c’est pour qu’on te le vole.

Elle démontre aussi que le socle de l’économie mondiale, ce que les économistes appellent ‘l’autorégulation du système’, eh bien, ça marche, sauf que ça coûte vachement cher à l’entretien.

Dans le cas de cette crise il a fallu lâcher des centaines de milliards : mais ils ont permis de réguler très efficacement l’autorégulation et ça, ce n’est pas rien au regard des crises passées.

La crise est maintenant derrière nous, c’est sur, si bien que les citoyens lui font face par derrière. Dans certains pays – en France par exemple – le président a même promis que les coupables seraient punis, sans que personne ne songe a lui passer les menottes.

Aleveque – 2011

 Posted by at 23 h 20 min