Oct 092013
 

Documentaires sur France 3.
Quelques paroles de-ci, de-là… (avec 2 ou 3 commentaires personnels quand même !)
Et en prime (en fin d’article) la carte pour savoir où est la centrale/ réserve nucléaire la plus proche de chez toi : fais-toi plaisir ! 🙂

2031009-NucleaireExceptionFrancaise

Il n’y a aucun problème de sécurité en France, vraiment aucun !

Alain Madelin
Ministre de l’industrie, à la période de Tchernobyl (à 46’39. Je recommande c’est assez drôle avec le recul)
On en rit, mais c’est le même discours aujourd’hui non ?
Sauf que, aujourd’hui, tout est sous contrôle de la science française qui a fait un grand pas en avant, comme la sécurité :
L’information est sûre, vérifiée et nous sommes au courant des réalités ! :o)

Tchernobyl n’est pas un accident nucléaire, c’est un accident soviétique !

Crise à la centrale de blayais, 40 km de bordeaux :

Une simple inondation naturelle suffit à mettre en danger une centrale »
c’est exactement ce qui va se passer 10 ans plus tard à Fukushima »
Une fois de plus, le lobby nucléaire à réponse à tout :
– Three Mile Island : c’était une erreur humaine
– Tchernobyl : un accident soviétique
– Fukushima : une catastrophe naturelle

Pour Anne Lauvergon interrogée :

[à Fukushima] je pense qu’on va éviter le catastrophe nuclaire.

Il sont forts nos directeurs/ dirigeants ! Rires. :o)

On garde l’idéologie pro-nucléaire : on la part moins de toutes les vertues, mais on renforce son caractère obligatoire, nécessaire. Et on introduit un peu l’idée qu’il faut quand même avoir un peu l’esprit de sacrifice. On va quand même pas, parce qu’il y a eu Fukushima, renoncer à cette chose extraordinaire : l’indépendance de la France, tout ce truc à la noix !

Montebourg (à 1h04 !) :

Le nucléaire est une filière, heu…, d’avenir. Notre choix d’avoir une énergie pas chère, abordable et en quantité, est un choix stratégique pour la Nation

[rires] A mon avis, c’est soit de la pure compétence, soit de la vérité dite au bas-peuple. Bravo !

[A 1h05] Démentèlement à Brennilis :

les travaux durent déjà depuis 25 ans

A Brennilis dans le Finistère, une 1ère expérience de démentèlement est en cours.
Le chantier s’est vite révélé plus compliqué que prévu car la radioactivité est partout et impose des conditions de sécurité maximales.
Il faut tout conditionner en fût étanche jusqu’au plus petit boulon.
Les travaux durent déjà depuis 25 ans.

L’exmple de Brenilis montre que ce qui devait couter 20 millions d’euro a déjà couté plus de 450 millions d’euros. Donc on n’est plus du tout dans les mêmes ordres de grandeur.

La promesse originelle du nucléaire : celle d’une électricité abondante et à bas prix est aujourd’hui contredite par les économistes.

Il est vrai que dans les comparaisons internationales, la France a un prix d’électricité très compétitif. Mais, puisque nous avons poussé l’électricité dans les grandes consommations comme le chauffage électrique et l’eau chaude sanitaire, ça veut dire que les gens consomment beaucoup plus qu’un ménage moyen par exemple en Allemagne. Donc les factures d’électricité sont beaucoup plus élevées en France que dans d’autres pays. Ce qui a conduit d’ailleurs à un phénomène de pauvreté énergétique avec 4 millions de ménages qui n’arrivent plus à payer leurs factures d’énergie. C’est ça la mesure d’un succès de la politique énergétique.

Ce prix bas, est un prix qui est économiquemetn faux.
Ca n’intègre pas le démantèlement des centrales nucléaires qu’il va bien falloir payer.
Ca n’intègre pas en totalité l’aval du site et vous savez qu’il y a tout un débat sur le véritable coût d’enfouissement des déchets radioactifs.
Et surtout ça n’intègre pas l’assurance : le nucléaire (avec du reste les OGM) sont des technologies qui ne sont pas assurés parce qu’elles ne sont pas assurables : s’il y a un Fukushima en France, c’est 700 milliards ! Comment on assure 700 milliards d’euro ? Même l’Etat français ne peut pas assurer ça ! C’est à dire que nous avons au dessus de nos têtes une épée de damoclès dont on ignore complètement ce qu’il adviendrait si nous étions confronté à un accident majeur.

Même les plus grands exploitant nucléaires, comme Excelon aux USA, a dit très clairement que le nouveau nucléaire n’est pas compétitif.

Le choix du tout nucléaire a fini par conduire la France dans une impasse. Dans les années à venir, notre électricité va couter de plus en lpus cher et nous avons pris un retard considérable sur les énergies alternatives.

On n’a pas de pétrole, mais on a des idées !

La seule idée depuis 40 ans a été le recours à l’énergie nucléaire

En prime, la carte Web du nucléaire en France, pour se faire plaisir !
Cherche la centrale nucléaire proche de chez toi (à 1000 km près tu gagnes parce que 1000 km, c’est à côté de chez toi !).
http://www.sortirdunucleaire.org/carte/

 Posted by at 20 h 32 min