Oct 132013
 

Interview de Susan George / Université d’été de l’association à Nîmes fin juillet 2013.
Ici : http://www.attac.tv/fr/2013/10/18646

Ce sujet me fait penser à :
la fameuse « liberté d’entreprise » des nos amis ultra-libéraux
la notion de « pervers narcissique » qu’il faudrait intégrer à la notion de « personnes morales »

Que c’est beau la liberté ! On en pleurerait de bonheur !…
Quoique…
En langage ultra-libéral, la liberté est fonction de l’argent et du pouvoir ; le pouvoir n’étant que le résultat de l’utilisation efficace de l’argent.
Un beau sujet pour la mettre aux peuple, la liberté non ? (oups…).

L’ultra-libéralisme : un beau système !

Toute la préparation transatlantique du partenariat commerce et investissement […] a été préparé de longue main par les lobbies de part et autre de l’atlantique et est fait uniquement d’entreprises trans-nationales.
Les PME/ PMI ne sont qu’à peine représentés. Or 90% à 95% de l’emploi sont fournis par les PME/ PMI

Etonnant non ? Bein bien sûr que non : on connaît la puissance des lobbies ainsi que les politiciens peureux ou en conflit d’intérêt avec ces lobbies (non non, ça n’est pas un gros mot : on peut en parler. Voir la non-transparence du lobbying parlementaire français ou européen par exemple ; sans parler des chaises musicales bien connues entre salariés de sociétés privées et d’administrations).

On veut fusionner les règlements des Etats Unis avec ceux européens.
Comme il y a un règlement extrèmement léger aux USA, pour ne pas dire plus, […] l’europe doit avoir un projet similaire.
Ca veut dire que la règlementation sur la protection du consommateur, sur les OGM, sur le boeuf aux hormones [, environnement, gaz de schiste, etc…] seront remis en cause.
[…]
Mario Draghi lui même a dit dans le Wall Street journal : « Le modèle social européen est obsolète »

La mise à mort (planifiée ?) du modèle social : http://www.les-crises.fr/modele-social-draghi/

La croissance de ce projet, l’acceptation en Europe, moi j’appelle ça la montée de l’autorité illégitime.

Ok. Moi j’appelle ça le retour des dictateurs. Ce terme de dictateur n’est pas tout à fait correct à mon avis. Il paraît trop cerné et bien trop doux concernant nos dictateurs libéraux.
Je m’explique. Contrairement à un « dictateur traditionnel », les dictateurs libéraux n’ont ni visage, ni responsabilité humaine, ni fatigue, une durée de vie qui dépasse l’entendement,plein de tentacules dans tous les pays, plein d’enfants, etc… Qui pilote vraiment ? Très sournois tout ça non ?
Je compare les dictateurs libéraux a des « personnes morales perverses narcissiques ». Les personnes les plus dangereuses pour la vie humaine. Je serais ravis qu’un psychologue connaissant un peu les problématiques économiques prenne le sujet…

Personnes physiques / personnes morales et perversion narcissique :
Depuis quelques années, nous commençons à peine à connaître et à savoir un peu se défendre contre les « personnes physiques perverses narcissiques ».
Par contre concernant les « personnes morales perverses narcissiques »… longues vie à elles !

Une définition du Pervers Narcissique :

Sujet agissant comme un prédateur en substituant le besoin d’être obéi au désir d’être aimé ; il peut aller jusqu’à détruire l’identité de sa proie par la manipulation mentale ou le harcèlement moral.

Le texte suivant traite de personnes physiques. Mais comment ne pas penser à des personnes morales. Ca colle bien non ?

très vite, à leur contact, un malaise s’installe. Et leurs victimes entrent dans une spirale infernale de culpabilisation et de dévalorisation. Véritables dangers pour notre intégrité physique et mentale, les manipulateurs sont des personnalités narcissiques qui représentent, selon Isabelle Nazare-Aga, auteure des Manipulateurs sont parmi nous (éditions de l’Homme, 1997), 2 à 3% de la population. Nous sommes donc tous amenés à croiser un jour, si ce n’est pas déjà fait, une personne atteinte de cette pathologie. « Souvent, j’entends dire qu’après tout, nous sommes tous un peu manipulateurs. Non, de la même façon que l’on ne peut pas dire que nous sommes tous des menteurs ou des schizophrènes. Il y a une grande différence entre faire de la manipulation de temps en temps et être manipulateur. » La raison d’être de ces derniers ? « Se rendre valables en nous écrasant pour se sentir supérieurs. Ils sont comme des virus. Ils distillent le mal auprès de plusieurs victimes à la fois – leur époux(se), leurs enfants, le boulanger…- Vous n’êtes qu’un pion sur lequel ils s’appuient pour se valoriser ».

Issu de http://www.psychologies.com/Moi/Problemes-psy/Troubles-Maladies-psy/Articles-et-Dossiers/Manipulateurs-pervers-narcissiques-qui-sont-ils

Culpabilisation et dévalorisation / quelques exemples rapides :
– ce sont les peuples qui ont fait la dette !
– les 35h empêchent de refaire partir la croissance !
– le coût de chômeurs qui ne veulent pas travailler et qu’il faut indemniser !
– l’état providence français coûteux contrairement au « modèle allemand » responsable !
– le peuple de peut pas donner son opinion !
– le coût du travail, donc les salariés, plombe notre compétitivité !
– le modèle social européen est obsolète [c’est lui qui plombe l’économie] !
Je sens bien que le difficulté est de savoir qui dit ça ? Les multinationales ne s’expriment pas ! Mais certaines personnes physiques s’expriment pour elle, sans que cela soit clair. C’est donc beaucoup plus diffus, beaucoup plus obscur, beaucoup plus sournois… L’Etre semble invisible et semble ne laisser aucune certitudes, aucune prise sur ses pensées profondes et sur ses agissements dans l’ombre.

 Posted by at 2 h 27 min