Nov 062013
 

Discussion avec Cécile Renouard
Emission France Culture – « Les Carnets de l’Economie »

Discussion 3/4 :
Source : http://www.franceculture.fr/emission-les-carnets-de-l-economie-cecile-renouard-34-etude-de-terrain-l-ethique-dans-les-multinatio

0’33 :

Je pense que notamment à travers de la recherche d’un développement durable et en raison des risques réputationnels, les entreprises ont à s’engager en matière de responsabilité social et sociétale.
J’aime à résumer les responsabilités de l’entreprise en disant qu’il y a :
– la responsabilité économique et financière (partage de la valeur) à la fiscalité. La question de la responsabilité sociale vis à vis des salariés et des salariés des sous-traitants
– la responsabilité sociétale et environnementale vis à vis des effets de l’activité de l’entreprise sur son écosystème naturel et humain
– une responsabilité politique vis à vis de la gestion des biens communs mondiaux.

2’49 : Notation éthique de l’entreprise.
Il faut intégrer :

– absolument la question de la responsabilité à l’intérieur de cette notation dite éthique (pas d’optimisation fiscale, pas de paradis fiscaux, pas de manipulation de prix de transfert […]).
– la grande question des écarts de revenus qui est un sujet qui me semble peu abordé.
– évidemment, la question des conditions de travail pour les salariés et pour les sous-traitants.
– je crois que de plus en plus on reconnaît que les entreprises ont une responsabilité vis à vis de la chaîne de valeurs

Discussion 4/4 :
Source : http://www.franceculture.fr/emission-les-carnets-de-l-economie-cecile-renouard-44-l-ethique-en-entreprise-une-pensee-revolutionn

1’13 :

[…] il faut changer le finalité des entreprises.
[…] il faut donner une finalité écologique et sociale à l’entreprise.
[…] le profit est un moyen nécessaire (au sens fort du mot nécessaire, ce qui ne peut pas ne pas être) au service d’une activité économique qui doit correspondre à un intérêt général.
[…] Daniel Hurstel, juriste, a proposé d’écrire un peu différemment l’article 1832 du code civil qui définit la finalité de la société commerciale en soulignant bien qu’en réalité, contrairement à ce que la doxa veut faire croire : les actionnaires ne sont absolument pas propriétaires de l’entreprise ; ils sont détenteurs de parts de la société commerciale, et tous l’enjeu est de faire de l’entreprise, un projet auquel différents acteurs participent.

3’15 :

Puisque l’économie se mêle de politique, puisque l’entreprise se mêle de politique, il est tend de renverser la table, le temps est venu de politiser l’entreprise.
Au sens où l’entreprise n’est pas une simple organisation économique, au sens où l’entreprise est aussi une institution inscrite dans la société, qui a un rôle à assumer, vis à vis de la gestion des biens communs mondiaux.
Ca veut dire une prise en charge, pour sa part, d’enjeux qui nous concernent tous, d’enjeux qui concernent le « bien vivre ensemble ».

Au sujet de Cécile Renouard (issu des pages de France Culture) :


« Peut-on parler d’éthique en économie ? »
Toute cette semaine pour en parler avec Cécile Renouard, directrice du programme de recherche CODEV  »
Entreprises et Développement « , de l’Institut ESSEC Iréné, auteur de Ethique et entreprise : pourquoi les chrétiens ne peuvent pas se taire aux éditions de l’Atelier, 2013.

L’ESSEC Iréné
L’Institut de Recherche et d’Enseignement sur la Négociation a été créé à l’ESSEC en 1996 pour rassembler des chercheurs et des praticiens (universitaires, hauts fonctionnaires, diplomates, élus, responsables et salariés d’entreprises, syndicalistes, médiateurs sociaux) intéressés par la négociation, la médiation, le dialogue entre les parties prenantes et la gestion des conflits.

Programma de recherche CODEV
L’objectif du programme « Entreprises et Développement des Pays Emergents – CODEV » est d’étudier dans quelle mesure et selon quels critères les entreprises peuvent contribuer au développement durable des zones où elles mènent des opérations, en particulier des zones de grande pauvreté et/ou de fragilité sociale.

Livre de Cécile Renouard :
http://www.franceculture.fr/oeuvre-ethique-et-entreprise-pourquoi-les-chretiens-ne-peuvent-pas-se-taire-de-cecile-renouard
http://livre.fnac.com/a6079757/Cecile-Renouard-Ethique-et-entreprise

Chaîne de valeur :

ensemble des étapes déterminant la capacité d’une organisation à obtenir un avantage concurrentiel.
Ces étapes correspondent aux services de l’entreprise ou de manière arbitraire aux activités complexes imbriquées qui constituent l’organisation.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cha%C3%AEne_de_valeur

 Posted by at 20 h 48 min